L'auteur

Origine de l'idée


Prologue

Commentaire

Où l'acheter

   |Librairies

   |Envoi postal


Commentaires des lecteurs

Contacter l'auteur

Autres sites intéressants/Liens

Foire du livre

Sources d’information





    
 Prologue
Compte tenu de la multiplicité de pays nés pendant le 20ème siècle, toute personne qui tenterait de trouver l'étymologie des noms de l'ensemble des pays du monde serait considérée comme un fou. En effet, ce n'est pas une tâche aisée, peut-être même est-elle utopique, puisqu'il n'existe pas de bibliographie conforme aux temps présents.
Pourtant, dans cette recherche, nous n'avons pas essayé uniquement de trouver l'étymologie des noms des pays ; nous avons tenté aussi d'expliquer la signification des noms de nombreuses îles, de cités antiques importantes ainsi que des noms que portaient autrefois les pays. Vous y trouverez donc Carthage et la Perse, le Siam et l'Abyssinie, Ceylan et Babylone, pour n'en citer que quelques-uns.
De plus, nous avons relater une brève histoire de chaque pays, avec l'objectif modeste de nous familiariser avec sa situation historique, en particulier celle des temps reculés. Le plus souvent, l'histoire récente est laissée aux soins du lecteur qui, si sa curiosité l'exige, la trouvera dans des livres et des encyclopédies, même s'il n'y trouvera pas la signification du nom des pays.
Sans doute aucun, vous recourrez à votre bibliothèque et essaierez de les découvrir. Avec de la chance vous n'y trouverez qu'un nombre restreint.
Cependant, vous verrez que, pour quelques régions, un cadre historique plus étendu a été retenu, parce que certains détails, récits et légendes ont été considérés comme particulièrement intéressants.
Cette œuvre a pour but de connaître l'origine des noms des pays et celui de quelques îles qui leur appartiennent. Les toponymes (du grec : topos, lieu et onoma, nom) ont pour fonction principal de nommer des lieux, des espaces géographiques, mais leurs connotations vont en général au-delà.
Cette tâche, qui peut sembler simple a priori, présente de nombreuses difficultés.
La première est qu'il n'existe pas, du moins ne l'ai-je pas trouvée, une œuvre qui réunisse l'origine de tous les noms de pays et d'îles. C'est pourquoi le travail de compilation des données a supposé des sources d'information diverses et de nombreuses heures de recherche.
La deuxième est qu'en de nombreuses occasions le lecteur pourra trouver plus d'une origine possible. Cela tient à ce qu'au fil du temps, se sont perdues les traces des véritables origines, des légendes ou de l'interprétation qu'ont donné certains auteurs à des narrations, ce qui modifie substantiellement l'origine des noms de certains pays. Il m'a paru injuste d'exclure telle acception alors même qu'elle paraîtrait peu probable. Vous trouverez donc toutes les origines possibles du vocable et votre travail consistera à accepter comme valide celle qui vous convaincra le plus.
Nous avons ajouter aussi les noms des continents qui, bien qu'ils ne soient pas des pays, sont suffisamment importants pour qu'on tente d'élucider leur origine possible.
Si le lecteur connaît une autre version que celles qui figurent ici, il lui est loisible de l'envoyer à la page Web qui apparaît sur la deuxième de couverture de ce livre. C'est avec joie qu'elles seront incluses dans des éditions futures. La seule condition pour cela est que ces versions soient justifiée adéquatement grâce à une source d'information qui puisse être vérifiée.
Avant de commencer, je voudrais clarifier deux points quant au terme " découvrir ". Les régions pour lesquelles ce mot est utilisé (l'Amérique, l'Afrique ou l'Océanie, par exemple) ne doivent pas être considérées comme ayant été découvertes par les Européens. En réalité, les découvreurs de ces latitudes furent les autochtones de chacune de ces régions. En second lieu, si les Européens de ces époques considéraient qu'ils avaient découvert ces terres, c'est parce qu'ils avaient une conception " eurocentrique " et estimaient que l'histoire de ces régions commençait à partir de leur " découverte ". En réalité, ils se chargèrent de détruire une culture et une civilisation, qui avaient perduré pendant des milliers d'années, jusqu'au moment où arrivèrent les conquérants pour " évangéliser ", réduire en esclavage et extraire tout ce qui paraîtrait utile, laissant sur les terres auxquelles ils étaient arrivés, en plus de l'esclavage, des morts, des maladies, des abus, l'autoritarisme et le despotisme.
Pour finir, je dois souligner que bien que les pays aient été classés par ordre alphabétique et regroupés par continents, les historiens et les géographes n'ont pas tous la même opinion quant à la classification de certains pays d'Europe et d'Asie. Ainsi, des pays comme la Turquie, l'Arménie, ou même la Russie sont sources de discussions. Il en va de même des limites établies entre l'Asie et l'Océanie. L'île de la Nouvelle-Guinée, par exemple, a été rattachée aux deux continents. Je demande donc au lecteur d'accepter la classification retenue dans ce livre, quand bien même elle ne le convaincrait pas.

Edgardo Daniel Otero


 
El Origen de los nombres de todos los países del mundo (y de muchas de las islas que éstos poseen)
Traduit d'espagnol au français par
Yannick Galland
E D G A R D O   O T E R O   -   2003